L’association départementale des radioamateurs au service de la sécurité civile (ADRASEC 61) doit en permanence être prête à participer au plan de Sauvetage Aéro-Terrestre (SATER). Pour cette raison, samedi après-midi, un exercice grandeur nature, pour un entraînement à la recherche du signal d’une balise de détresse dissimulée, a mobilisé une dizaine de radioamateurs, adhérents de l'ADRASEC 61, présidée par Marcel Mostel. Alors que la météo est très favorable, Mathilde, responsable du PC mis en place en début d'après-midi, contacte les membres de l'ADRASEC 61, pour une alerte suite à la disparition d'un avion privé dans le Nord-Est de l'Orne, dans un secteur situé entre Courtomer, L'Aigle et Longny-au-Perche. Contacté par téléphone, chacun doit se rendre à un point précis fixé par le PC commandement. Une équipe se rend autour de Mortagne-Longny, une autre près de L'Aigle et dans le secteur Courtomer-Moulins-la-Marche. Dans la réalité, les radioamateurs interviennent en phase « bravo » du plan Sater. À cet instant, l’aéronef en détresse est au sol ou a disparu dans une zone probable, et le fonctionnement de sa balise de détresse en émission est signalé.
Une fréquence radio réservée aux exercices
En ce samedi après-midi, trois équipes participent directement aux recherches sur le terrain. Elles sont dotées d’un récepteur avec une antenne directive qui permet de localiser la direction d’émission du signal de détresse émis par la balise sur 121,375 mhz (AM), une fréquence réservée à ce type d’exercice. En se rapprochant d’un secteur délimité entre Courtomer, Mortagne et L'Aigle, les indications qu’elles recueillent sont transmises directement à un poste de commandement basé à l'emplacement secret de la balise. Pour l’exercice de samedi, il a été installé en pleine forêt du Perche-Trappe, à quelques km de Brésolettes. C’est Mathilde Mostel, secrétaire de l’ADRASEC 61 qui collecte les coordonnés géographiques envoyées par les participants à la recherche. En appliquant la technique de la triangulation, petit à petit les données sont affinées et le périmètre des recherches se réduit. En fin d'après-midi, les radioamateurs concentrent leurs recherches sur la commune de Brésolettes. La balise est découverte au coeur de la forêt, entre l'abbaye de la Trappe et Brésolettes. Il est 18 h 45. Fin de l’exercice.

 

EXERCICE ADRASEC A 200413

EXERCICE ADRASEC B 200413