DSC_0575

L’ADRASEC 61 (association départementale des radioamateurs au service de la Sécurité Civile) a organisé, samedi après-midi, un exercice de recherche de balise aéronautique de détresse, en forêt de Moulins-Bonsmoulins, près de Sainte-Gauburge Sainte-Colombe. Ce type de balise est présent à bord des avions de tous types et se déclenche en cas d’accident et de crash, en émettant un signal continu sur les bandes radio d’aviation. Samedi après-midi, l’alerte est donnée vers 14 h 45 par l’ADRASEC 61 aux radioamateurs disponibles à ce moment. En effet, un avion type Robin D400, en provenance de Brest et qui se dirige vers l’aérodrome de L’Aigle, avec trois personnes à son bord, connaît des difficultés techniques. Il annonce au contrôle aérien ses ennuis mécaniques mais ensuite tout contact est perdu avec cet avion qui s’écrase en forêt de Moulins-Bonsmoulins. Très vite, les équipes de l’ADRASEC sont mobilisées et tentent de capter, à l’aide de leur matériel de réception (postes VHF et antennes portatives), les signaux émis par la balise de détresse. Chaque équipe signale au poste de commandement, installé sur le site du crash fictif, sa position et le niveau du signal reçu afin de permettre d’établir un périmètre de plus en plus restreint afin de rapprocher les équipes du lieu de l’accident. Samedi, la balise était installée sur la commune de Sainte-Gauburge Sainte-Colombe, au carrefour des Trois Croix, en plein massif forestier de Moulins-Bonsmoulins.
Devenir radioamateur
Ces radioamateurs volontaires de l’ADRASEC 61 sont agrées par la Sécurité Civile « et sont prêts à intervenir dans les conditions les plus extrêmes pour localiser ces balises de détresse ou sur demande de la Préfecture lors de plans Orsec ou autres afin d’offrir un renfort de transmissions radio avec des moyens simples, autonomes et efficaces ». Pour devenir radioamateur, il suffit de passer une licence radio composée de questions de réglementation et de technique (électricité et radiocommunication), ce qui permet ensuite, par l’agence nationale des fréquences (ANFR) d’obtenir un indicatif officiel qui autorise d’émettre sur de nombreuses fréquences radio (VHF, UHF, ondes courtes, réseaux numériques ou satellite et même en télévision), dans des conditions réglementées. L’ADRASEC 61 assure cette formation au télécentre de Boitron. Les prochaines séances sont prévues vendredi 13 et 27 mai à 20 h 30.
Contact : http://www.adrasec61.fr/ou 02 33 27 47 45.