Samedi après-midi, 17 membres des Adrasec 61 et 28 (association départementale des radioamateurs au service de la Sécurité Civile) ont participé conjointement à une recherche de balise. Ce genre d’exercice de recherche de balise de détresse aéronautique est organisé chaque trimestre par les associations Adrasec. Samedi après-midi, l’Adrasec 61, présidée par Marcel Mostel et l’Adrasec 28, présidée par Olivier Maupertuis ont organisé conjointement cet exercice dans le Perche, à la limite de l’Eure-et-Loir. Il faut rappeler que ce type de balise est présent à bord d’avions, d’ULM ou d’hélicoptères et se déclenche en cas de choc, d’accident, de crash. Samedi, le scénario simulait un accident d’avion de tourisme au-dessus des environs de Longny-les-Villages. Rapidement

20180217_164610

 

20180217_164721

 

20180217_170927

 

DSC_0722

 

DSC_0724

alertées, les premières équipes des Adrasec 61 et 28 se sont rendues sur zone, dans un triangle donné par le poste de commandement, entre Longny, La Loupe et Senonches et les recherches ont pu commencer à l’aide de matériels de réception : émetteurs radio, détecteurs de signaux et d’antennes spéciales équipant chaque membre de l’Adrasec, souvent avec du matériel de fabrication personnelle. Par liaison radio sur la bande radioamateur, chaque participant donnait sa position et les relevés du signal, le but étant de dresser un plan de localisation du crash de l’avion par Mathilde Mostel, secrétaire de l’Adrasec 61 qui se trouvait sur le lieu fictif de l’accident. Lors de ce genre d’exercice, chaque équipe est envoyée sur une zone déterminée par le PC afin de détecter un éventuel signal. « Les radioamateurs, équipés souvent d’un poste radio portatif et d’une antenne directive, se calent sur la fréquence radio de la balise et tentent de recevoir le moindre signal. Samedi après-midi, parmi les 17 radioamateurs participants, chacun donnait sa mesure par rapport à sa situation. Des mesures ont été effectuées à Senonches, Mortagne, Longny, Les Menus, La Lande-sur-Eure, Marchainville, Moutiers-au-Perche, Le Mage. Dès qu’un soupçon de signal est détecté, l’équipe le signale au poste de commandement afin de délimiter la zone où se trouve l’éventuelle épave d’avion. Pour cet exercice, la balise était placée au lieu-dit la Fourrelière sur la commune du Mage, en pleine campagne et à l’orée du bois de Feillet, à 200 m d’altitude ». Il faut saluer le dévouement civique de ces hommes au service des autres et la belle et noble devise dont ils sont légitimement fiers : « Une passion : la radio ; un idéal : servir ».
Pratique : http://www.adrasec61.fr/; chez Marcel Mostel, la Boissellerie, 61500 Aunay-les-Bois.