DSC_0413

DSC_0415

DSC_0418

DSC_0422

30738117_10213880941152698_1579753344438632448_n

Samedi après-midi, les associations départementales au service des radioamateurs de l’Eure-et-Loir et de l’Orne ont mené un exercice en commun de recherche de balises aéronautiques, aux confins de l’Eure-et-Loir et de l’Orne, à proximité de La Loupe et de Bretoncelles, sur la commune de Vaupillon. Cet exercice a été organisé par l’Adrasec 28, présidée par Olivier Maupertuis avec la participation des radioamateurs Ornais de l’Adrasec 61, présidée par Marcel Mostel. Vers 14 h 45, un message d’alerte a été envoyé par l’Adrasec 28 à ses équipes ainsi qu’à celles de l’Orne, département limitrophe. « Scénario exercice. Une balise 406 MHz a été détectée par le système satellitaire. Après recherche dans les bases de données, l’identifiant correspond à un appareil de l’aérodrome de Dreux. Contacté, l aérodrome confirme ne plus avoir de contact avec l’appareil en question qui a décollé quelques dizaines de minutes auparavant. Les données récupérées de la balise ne semblent pas donner la position GPS. Des avions de ligne ont indiqué un signal de balise de détresse très puissant. Le secteur de recherche est situé entre les communes de La Loupe - Remalard - Nogent-le-Rotrou. L’aérodrome de Champhol (28) vient de signaler aux autorités qu’il n’a plus de contact avec l’un de ses appareils. Les ADRASEC de l’Orne et d’Eure-et-Loir sont déclenchées. Une vigilance accrue leur est demandée quant à l’écoute et l’analyse des signaux de détresse. Il est possible que nous soyons en présence de deux accidents simultanés sur le même secteur ». Très vite, les équipes des deux sections se rendent sur site et débutent leurs écoutes sur les fréquences d’alertes VHF et UHF sur le secteur indiqué. Les signaux détectés proviendraient des environs de La Loupe et de Bretoncelles et, très vite, les équipes engagées effectuent leurs recherches de signaux autour de la commune de Vaupillon. C’est dans un corps de ferme, situé rue du Parc, aux « Grands Alleux », que les signaux détectés sont de plus en plus forts. En effet, les premières équipes sur site retrouvent la première balise (121,375 MHz) dans un champ de colza. La seconde balise émettant sur la bande 406 MHz est retrouvée dans les bois à proximité du corps de ferme. Il aura fallu près de deux heures aux équipes engagées pour retrouver ces deux balises lors de cet exercice interdépartemental.
Pratique : Adrasec 28 : http://www.adrasec28.fnrasec.org/; Adrasec 61 : http://www.adrasec61.fr/